CHOSEN

CHOSEN

Savoir-vivre. Bienséance!

 

 

 

Chargement du sondage

Bienséance

Dans beaucoup d'esprits, le savoir vivre n'est qu'un poussiéreux manuel qu'il convient d'apprendre dès son plus jeune âge sous peine de ne pas être. Plus simplement et avant d'être codifié, il est en réalité le fruit d'une éducation en société acquise par imitation ou par intuition naturelle, dans le but de respecter les principes de sociabilité, d'équilibre et de respect.

Respect d'autrui, discrétion, maintien, contenance, délicatesse, voilà les grandes valeurs du savoir-vivre. Laissons dire aux philosophes que la politesse est la première des hypocrisies, car si dire bonjour, s'excuser, remercier, aider quelqu'un qui en a besoin, être attentif aux autres, est de l'hypocrisie, nous acceptons l'injure, et sans défense.

Le chapitre qui suit n'est donc pas une liste de préceptes ennuyeux sans lesquels on ne peut vivre, mais plus un état d'esprit qui permet d'adoucir les rapports souvent très égocentriques qui régissent notre vie moderne, en se basant sur le respect de soi-même et des autres.

N'est-ce pas le savoir-vivre qui permet souvent de départager deux candidats pour un poste ? N'est-ce pas lui qui nous surprend tant il est rare ? N'est-ce pas lui encore que l'on appelle souvent « charme » car il est séduction ?


L'art du langage

Merveilleux outil que le langage qui permet tant de nuances mais aussi tant de transparence.
La voix, vecteur du langage est aussi un instrument de charme ou de vulgarité. On peut tomber amoureux d'une voix et en détester une autre. Le langage à lui seul est un révélateur car il trahit un état, la timidité ou l'assurance par exemple, mais aussi, ose le dire, l'origine sociale, culturelle et parfois régionale de l'orateur. Une liaison mal à propos peut suffire à en ridiculiser son auteur, un seul mot peut suffire à faire retomber un parvenu à son point de départ, une gaffe commise peut suffire à fermer des portes...

 
Le langage parlé ou familier peut se permettre certaines libertés que ne peut souffrir le langage, plus soutenu. De la même manière, certaines expressions argotiques ou branchées naturelles dans la bouche d'adolescents, sont épouvantables dans celle de personnes plus âgées : l'important est de se positionner par rapport à son interlocuteur de manière à ce que le message soit bien transmis. A l'évidence, on ne parlera pas en verlan avec un ministre ni n'utilisera un vocabulaire d'académicien pour s'adresser à une classe de maternelle.
 
Règles du langage en quelques points :
     

  • ne pas faire de fautes de français, c'est le plus important.
  • poser sa voix afin d'articuler clairement et bien se faire comprendre, cela peut d'ailleurs aider à clarifier l'esprit.
  • ne pas s'emporter sur un sujet sous prétexte que l'on a un point de vue bien arrêté, mieux vaut tempérer sa passion.
  • ne pas couper la parole.
  • parler des autres plus que de soi.
  • prendre garde à la trop facile médisance.
  • éviter les sujets délicats (politique, religion, argent) avec des inconnus.

Source : http:// bottin-mondain.fr

http://thebooksoflife.blog4ever.com

Pour Plus d’Infos :

http://creativars.over-blog.com

http://adekoujames.blog4ever.com

http://adekoujames.blogspot.com

James ADEKOU +223 78894373



28/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres