CHOSEN

CHOSEN

Savoir-vivre. Recevoir et être reçu! 4ème Partie

FORMULAIRE d' ADHESION ASSOCIATION RivierArt.doc

 

 

Chargement du sondage

Dresser la table

 

Historique/généralités

L'expression « dresser la table » nous vient du Moyen Age : les salles à manger n'existaient pas et l'on posait une planche sur des tréteaux à l'endroit où l'on souhaitait déjeuner ou dîner. Il a fallu attendre la fin du XVIIIe siècle pour voir apparaître les premières salles à manger dans les demeures nobles ou riches bourgeoises. Dans les années 1950, la salle à manger disparaît à nouveau et laisse la place à des coins repas plus ou moins spacieux. De nos jours tout se voit et se fait, du living-room anglo-saxon avec coin salle à manger, à la cuisine équipée en passant par la vraie salle à manger existant en tant que pièce à part entière.

Où qu'elle soit installée, la table de salle à manger reste le cœur de la réception et doit être soignée en tant que telle. Elle donnera le ton du dîner, montrera la peine que l'on s'est donnée et engendrera l'ambiance de la soirée.

Il importe avant de mettre le couvert de vérifier la propreté de la pièce. Il est temps alors de positionner la table à sa place définitive en s'assurant que l'on peut circuler tout autour, d'installer la ou les dessertes ainsi que les chaises pour ne pas avoir de mauvaises surprises une fois la table parée de ses plus beaux atours.

Dans tous les cas, la table sera dressée avant l'arrivée des invités ; il n'y a rien de plus désagréable que de voir la maîtresse de maison s'affairer en laissant ses invités tout juste arrivés livrés à eux-mêmes.

 

Le linge de table

La nappe est la « robe » de la table ; de même qu'on ne met pas la même robe pour faire ses courses et aller à l'opéra, on ne mettra pas la même nappe pour toutes les catégories d'invités.
La nappe blanche est bien entendu la plus élégante et la plus raffinée surtout si elle est brodée ou damassée. Elle ne dénature pas la robe des vins et s'impose pour les dîners protocolaires.
On peut cependant dresser une très jolie table sur une nappe de couleur ou à motifs, en fonction du style que l'on désire donner à sa réception. Les meilleures soirées ne sont pas les plus guindées !
La règle d'or pour éviter toute faute de goût est la cohérence générale : on ne mettra pas de cristal sur une toile cirée, ni de faïence alsacienne sur une nappe en damas blanc.

Avant tout, on place un molleton de protection, puis on ajuste la nappe afin que le tombant soit égal de chaque côté :

  • une nappe ronde doit être posée sans plis,
  • une nappe rectangulaire peut garder les deux pliures parallèles à la longueur, mais pas la pliure centrale, ni les   pliures de la largeur,
  • une nappe carrée peut être posée sur une table ronde, sans plis. Les coins doivent alors être à égale distance   du sol et couvrir les pieds de la table (si la table a quatre pieds bien sur).

Les serviettes doivent être en tissu, assorties à la nappe. Si on a décidé de jouer la fantaisie, on peut éventuellement varier les couleurs à condition que cela reste de bon goût.
Ce n'est que depuis le XVIIIe siècle que l'on pose sa serviette sur ses genoux, avant cette date en effet la serviette se noue autour du cou, ce qui paraîtrait aujourd'hui du plus mauvais goût.
Pour économiser lavage et repassage, les serviettes sont devenues de plus en plus petites. Il est vrai que les serviettes d'autrefois, presque aussi grandes que des petites nappes s'accordent mal avec le style de vie actuel, mais quel plaisir pourtant de sentir la lourdeur du tissu sur ses genoux !
La serviette se place à gauche de l'assiette pour le dîner car traditionnellement, le soir, un potage était servi d'avance. En revanche au déjeuner, la serviette est disposée sur l'assiette. On peut y glisser du pain.
La serviette se place à gauche de l'assiette pour le dîner car traditionnellement, le soir, un potage était servi d'avance. En revanche au déjeuner, la serviette est disposée sur l'assiette. On peut y glisser du pain.
Il existe plusieurs façons de plier sa serviette, mais une seule de la déplier : dans le sens de la longueur, jamais de la largeur.
A la fin du dîner, l'invité pose sa serviette sur la table et ne la plie surtout pas, cela donnerait l'impression qu'il compte rester au repas suivant. Il la plie néanmoins s'il est invité pour quelques jours.

Source : http:// bottin-mondain.fr

http://thebooksoflife.blog4ever.com

Pour Plus d’Infos :

http://creativars.over-blog.com

http://adekoujames.blog4ever.com

http://adekoujames.blogspot.com

James ADEKOU +223 78894373



05/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres