CHOSEN

CHOSEN

La dépression d'un proche

Morosité, fatigue, insomnie... La dépression peut toucher un de vos proches. Le mal s'installe souvent progressivement, risquant de vous entraîner vous aussi dans une spirale descendante. Ami, enfant ou conjoint, comment l'aider à s'en sortir et lui redonner la joie de vivre ?

 

Reconnaître la dépression d'un proche

Conjoint, enfants... La dépression peut frapper au sein de la famille. Mais comment reconnaître les signes du symptôme dépressif sous son propre toit ? Quelles sont les solutions pour aider un proche à s'en sortir ? Nos conseils.

 

Sachez reconnaître la dépression de vos enfants

Troubles du comportement, aléas du développement, crise de l’adolescence. Avant 20 ans, l’humeur des enfants est changeante. Comment savoir s’il s’agit d’une dépression ? Comment interpréter ses "je m’en fous", "je suis nul", "personne ne m’aime"...

http://thebooksoflife.blog4ever.com

 

Longtemps la dépression est restée mal identifiée chez les enfants et les adolescents. Considérée comme un aléa de la maturation psychique, elle a ensuite été appréciée comme très dépendante de l’âge dans ses manifestations : on a ainsi parlé d’ "équivalents dépressifs" en y rattachant des symptômes flous : opposition aux parents, troubles alimentaires, délinquance etc.

On a maintenant la certitude que le "noyau dur" des symptômes dépressifs est bien le même qu’il s’agisse d’un enfant ou d’un adulte : tristesse, désintérêt, inhibition intellectuelle, pensées négatives, troubles du sommeil.

 

La dépression, une maladie fréquente chez l’adolescent

La dépression frappe 1 % des enfants et 5 % des adolescents. Cela représente un poids considérable, en termes de souffrance individuelle comme de santé publique. Cette fréquence est d’autant plus inquiétante que la tentative de suicide est une des complications de la dépression.

Contrairement à ce que l’on voit chez l’adulte, la fréquence de survenue d’une dépression est la même chez les filles et les garçons, avant l’adolescence. Mais dès la puberté, on remarque, comme à l’âge adulte, un sex-ratio de 2 sur  1 en faveur du sexe féminin. Les explications avancées sont principalement psychosociales : les adolescentes ont nettement plus que les garçons de leur âge une baisse de l’estime de soi avec une perception négative du corps.

 

 

 

http://thebooksoflife.blog4ever.com

 

 

Source : doctissimo.fr

Pour Plus d’Infos :

http://creativars.over-blog.com

https://adekoujames.blog4ever.com

http://adekoujames.blogspot.com

James ADEKOU +223 78894373

http://My.ws/adekoujamesrivierart



06/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres