CHOSEN

CHOSEN

MAITRISE ET CONNAISSANCE DE SOI

La connaissance et la maitrise de soi sont bien naturellement indissociables.

Il est en effet impossible de correctement maitriser ce que vous ne connaissez pas.

Seulement, il ne s'agit pas de connaissance livresque ou intellectuelle, mais de l'appréhension directe du phénomène en question et ici de nos émotions.

La seule véritable manière de connaître la réalité d'une émotion est en effet d'en faire l'expérience en pleine conscience.

Qu'est ce que cela veut dire ?

En état ordinaire, notre conscience s'associe à toutes nos pensées qu'elle suit volontiers. Et à cause de cette identification, nous devenons ce que nous pensons être (même si nous ignorons ce que nous pensons réellement de nous-mêmes) sans autre possibilité que de subir les effets de nos pensées négative.

Et soit, nous entrons en conflit avec ces éléments indésirables qui s'élèvent au sein de notre esprit, soit nous sommes littéralement emportés par eux.

C'est le cas trop classique de ces personnes qui se laissent emporter par leur colère ou qui les refoulent. Ou elles explosent, ou elles implosent, dans tous les cas il y a des dégâts.

 

PRENDRE DU RECUL PAR RAPPORT A SOI

Sans un minimum de recul par rapport à soi-même, il est difficile voir impossible de se soustraire à la puissante force de nos émotions, surtout lorsqu'elles ont été longtemps refoulées.

Il faut comprendre que tant que l'on refoule ou masque ses émotions, ces manifestations demeurent pour nous un phénomène inconnu dont il est impossible de se libérer.

C'est d'ailleurs dans ce but que certaines démarches proposent un "défoulement" des contenus inconscients, seulement cette manière de procéder n'est pas sans danger.

Ce n'est pas par hasard si la personne contrôlait ses émotions. C'est un mécanisme de défense qui jusque-là lui donnait le sentiment de se protéger contre un danger, ou ce qu'elle croit être un danger

libérer ainsi violemment ses émotions c'est comme lever soudainement un barrage. Face à ce déferlement d'énergie, la personne peut renforcer sa peur et ainsi durcir ces mécanismes de défenses, et donc développer une plus grande névrose.

Vous l'aurez donc compris, c'est en apprenant, avec patience, à faire connaissance avec soi, que l'on parvient à une parfaite maitrise de ses émotions et qu'en même temps, nos angoisses peuvent disparaitre.

L'angoisse n'est pas en soi une pathologie mais plutôt un indicateur, un signe que la personne ne vit pas ou plus en accord avec elle-même.

Beaucoup de personnes redoutent de sortir de leur confort moral et lorsqu'elles se trouvent confrontées au changement, ils prennent peur parce qu'ils se sentent menacés dans ce confort bien illusoire qui pour eux représentaient une sécurité.

Ce n'est qu'en prenant conscience de ses véritables potentiels et les ressources qu'offre leur utilisation consciente que la personne retrouvera une plus grande paix intérieure.

 

Pour plus d’infos :

http://adekoujames.blog4ever.com

http://adekoujames.blogspot.com



16/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres