CHOSEN

CHOSEN

Quand le conjoint déprime...3ème Partie

Il est pris en charge, que faire ?

"L'entourage joue un rôle primordial dans la prise en charge et l'évolution de la dépression" souligne le professeur Maurice Ferreri. Ce rôle peut être négatif ou positif.

Dans le premier cas, le patient peut rencontrer, de la part de sa famille, une certaine opposition à ce qu'il observe le traitement. Soit par le fait de l'ignorance :"Inutile de prendre ça, tu va beaucoup mieux aujourd'hui." Soit par crainte : "Avec ce produit, tu deviens un zombi." Ou encore par idéologie : "Plutôt que des médicaments, tu devrais prendre des remèdes naturels..."

L'influence nocive peut prendre la forme de reproches. Ceux-ci concernent souvent les conséquences sociales de sa maladie :"A cause de toi, on ne voit plus personne". Ou l'impact de la maladie sur la vie professionnelle :"Tu finiras par perdre ton travail, par être reclassé, etc."

Dans le cas contraire, l'entourage peut s'avérer un interlocuteur privilégié pour le médecin traitant. Il constitue en effet une source précieuse d'information, peut aider le patient à veiller sur la bonne marche du traitement, rassurer le déprimé, l'aider à retrouver son état habituel, contribuer au contrôle des récidives. "Il est très important que le médecin rencontre l'entourage du patient, l'informe sur la nature de la maladie et de son traitement, l'aide à comprendre les différents moments de l'évolution de cette maladie" rappelle le professeur Ferreri.

http://thebooksoflife.blog4ever.com

 

Source : doctissimo.fr

Pour Plus d’Infos :

http://creativars.over-blog.com

https://adekoujames.blog4ever.com

http://adekoujames.blogspot.com

James ADEKOU +223 78894373



14/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres