CHOSEN

CHOSEN

Le livre des prénoms bibliques et hébraïques

Extrait par Violette Novo Germanaud
du livre:
"Le livre des prénoms bibliques et hébraïques"
Marc Alain Ouaknin / Dory Rotnemer

Quel est le rôle du prénom?

Il a essentiellement trois rôles: d'identification, de filiation et de projet. Avant l'émancipation au XIXème siècle, les Juifs portaient surtout des noms spécifiquement Juifs, qu'ils transportaient d'un exil à l'autre. La tendance à donner des prénoms empruntés aux majorités non-Juives, tendance déjà existante au Moyen-âge, a beaucoup augmenté depuis les XVIIIème et XIXème siècles, avec le processus de l'émancipation. En cette fin de XXème siècle, on peut dire que les Juifs d'Israël portent des prénoms bibliques ou israéliens, tandis que les Juifs d'ailleurs portent des prénoms appartenant à la civilisation de leur terre d'accueil. Mais ces derniers ont aussi, le plus souvent en deuxième ou troisième prénom, un prénom Juif, qui est utilisé surtout dans la vie religieuse.

 

En effet dans le domaine religieux, et nous abordons là le rôle de la filiation du prénom, ce sont seulement les prénoms qui définissent l'identité et la généalogie. Ainsi lorsqu'un enfant nait, si c'est un garçon, on le désigne pour la première fois durant la cérémonie de la circoncision par son prénom Juif, suivi de "fils de…" et le prénom de son père, par exemple Moché ben Yaacov: Moise fils de Jacob; pour une fille, c'est lors de sa nomination(qui est facultative, contrairement à la circoncision) qu'on lui attribue son prénom suivi de "fille de …" et le prénom de sa mère, par exemple Dvorah bat Rah'el: Deborah fille de Rachel. De même lorsqu'un homme est appelé à "monter à la Torah"(participation à la lecture biblique à la synagogue), ou lorsqu'un couple se marie, ce sont leurs prénoms hébreux qui permettent de les identifier.

Le prénom a aussi un rôle de projet. En effet les prénoms hébreux ont une signification, même les prénoms modernes, dans leur grande majorité, et il semble que l'un des critères pour le choix d'un prénom soit justement son sens. Il existe bien sur un grand nombre d'autres critères, comme la volonté d'honorer ou de prolonger la mémoire familiale, d'une personne vivante chez les Sépharades, d'un défunt chez les Ashkénazes.

 

Donner et porter un prénom est un art, un art difficile….

En hébreu, le mot "prénom " n'existe pas. On utilise l'expression "nom individuel"(Shem Prati) en opposition au " nom de famille"(Shem Michpah'a), ce dernier étant d'utilisation relativement récente. En effet, pendant des siècles, le nom de famille était réduit au nom du père. On disait "Untel fils d'Untel".

D'après "Le livre des prénoms bibliques et hébraïques"

Marc Alain Ouaknin / Dory Rotnemer

 

Pour Plus d’Infos :

http://creativars.over-blog.com

http://adekoujames.blog4ever.com

http://adekoujames.blogspot.com



10/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres